Le « court-voiturage », un mode de transport en commun à part entière

Le 5 juillet 2016, Karos lançait deux innovations majeures : L’intégration des réseaux ferrés du STIF dans l’application Karos et l’intégration de l’offre de court-voiturage au Pass Navigo. Ces innovations avaient pour but de démontrer que le court-voiturage® est un véritable moyen de transport en commun, au même titre que le métro, le RER, le tramway ou le bus. Six mois plus tard, dressons le bilan de cette initiative en Région Parisienne.

Karos change les habitudes de mobilité des franciliens

Nous avons mené une étude qui nous apprend qu’une offre de court-voiturage® intégrée dans un forfait multimodal peut profondément modifier les habitudes de mobilité. Karos démontre la pertinence d’un schéma régional de transport combinant court-voiturage® et transports traditionnels. Il existe donc, dès à présent et sans investissement majeur, des alternatives à la voiture individuelle pour maximiser, l’accessibilité de territoires peu ou mal desservis par les réseaux de transport existants et pour fluidifier la circulation, avec un impact positif direct sur la qualité de vie des Franciliens.

En Bref :

  • La mise en place d’une offre de court-voiturage intégrée au transport en commun enrichit l’offre de mobilité et permet ainsi de gagner jusqu’à 40 minutes par jour sur les trajets réguliers, soit 6 jours par an.
  • La multi-modalité est très largement plébiscitée par les court-voitureurs détenteurs d’un Navigo : 80% des court voitureurs en multimodal disposent d’un forfait Navigo.
  • La part des trajets réalisés en multimodal est en constante augmentation atteignant 25% du total des trajets réalisés.
  • 67% des trajets réalisés sur le réseau de Karos ont pour origine et/ou destination un lieu situé à plus de 10 minutes à pied d’une gare du Réseau Stif : la voiture prend le relais là où il n’y a pas de ligne structurante.

 

 

  • Moins de 1% des trajets covoiturés concernent des déplacements dans Paris intra-muros, où la voiture carbonée, même partagée, n’a logiquement pas sa place.
  • 73% des court-voiturages® multimodaux relient Paris et la banlieue (dans un sens ou l’autre) et permettent ainsi de rejoindre les destinations éloignées des transports en commun en grande couronne. Le reste des court-voiturages® multimodaux concernent les trajets grande couronne vers grande couronne.
  • 57% des déplacements multimodaux se concentrent sur le quart Sud-Ouest de la banlieue parisienne.

 

Part des utilisateurs multimodaux (*) ayant un Pass Navigo

 

 

 

 

 

(*) Utilisateurs de déplaçant en combinant transports en commun traditionnels et court-voiturage® sur un même trajet.

Le pourcentage de trajets en multimodal vs le court-voiturage

jjjjc

Données en décembre 2016.

Distance moyenne d’un trajet en fonction du mode de transport

[ 21 km ] Distance moyenne des trajets réalisés en court-voiturage® pur
[ 14 km ] Distance moyenne de la partie court-voiturée d’un trajet multimodal

[ 67 % ] Part moyenne des trajets réalisés sur le réseau Karos ayant pour origine et/ou destination un lieu situé à plus de 10 minutes à pied d’une gare du Réseau Stif

 

Répartition géographique des trajets multimodaux

Temps de parcours moyen

[ 45 minutes ] Temps de parcours moyen des trajets multimodaux(*)
[ 65 minutes ] Temps de parcours en transports traditionnels
[ 20 minutes ] Temps moyen gagné par trajet grâce auau court-voiturage multimodal

 

[20 minutes par trajet ] = 40 minutes par jour = 1/2 journée par mois = 6 jours par an

 

sss

ddd

[83% ] = Part des utilisateurs banlieue-banlieue qui gagnent du temps grâce au multimodal.

Nombre de trajets proposés par km depuis le lancement du multimodal

[ 63 000 ] trajets proposés chaque semaine, contre 20000 début juillet
Nombre de trajets proposés [x 3] en 6 mois.

Nombre d’opportunités de court-voiturage® sur chaque trajet

[ 7,2 ] nombre moyen d’alternatives de court-voiturage® par trajet en décembre 2016 contre 3,4 début juillet.

 

Nombre d’utilisateurs actifs

[ +50% ] d’utilisateurs actifs. Une croissance exponentielle entre juillet et décembre 2016.

 

La voiture partagée : avenir de la mobilité en zone peu dense

Les résultats que nous enregistrons démontrent que le court-voiturage® intégré dans un forfait multimodal peut profondément modifier les habitudes de mobilité. Nous prouvons qu’il existe des alternatives crédibles à la voiture individuelle. Il est aujourd’hui possible de maximiser, sans investissement majeur, l’accessibilité de territoires peu desservis par les réseaux de transport existants. Nous pouvons fluidifier la circulation avec un impact positif direct sur la qualité de l’air et la qualité de vie des franciliens. Le court-voiturage® doit devenir un mode de transport en commun à part entière. Pour ce faire, il est désormais indispensable que les pouvoirs publics s’engagent à nos côtés afin de promouvoir un usage éco-responsable de la voiture individuelle. Rappelons qu’une réduction de 10% du nombre de véhicules circulant en Île-de-France signerait la fin les embouteillages…!

 

Télécharger l’étude

Le « court-voiturage », un mode de transport en commun à part entière
Partager cet article : Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on Twitter