Sécurité Routière : le covoiturage responsabilise les conducteurs

Si le « >constat général indique que le nombre de bons conducteurs diminue légèrement sur les routes à cause d’un relâchement des pratiques et beaucoup d’individualisme, il est intéressant de noter que la dégradation des comportements des conducteurs est à largement nuancer lorsque d’autres passagers sont à bord.

D’abord, les conducteurs prennent moins de risques quand ils sont accompagnés, adoptant des comportements beaucoup plus responsables que la moyenne. Alors qu’ils sont 28% à prendre le volant après avoir bu plus de deux verres d’alcool, la proportion chute à 7% lorsqu’ils transportent un ou des passagers. Sur autoroute, 19% reconnaissent rouler à 160/170 km/h quand ils sont seuls, une proportion qui chute à 5% avec la présence d’un passager dans l’habitacle.

Ensuite, dans la mesure où la fatigue et la somnolence au volant augmentent par 8 le risque d’accident, il est clair que covoiturer en tant que passager sur certains de ses trajets quotidiens, par exemple un jour sur deux, est une solution évidente pour améliorer la sécurité routière. Cela permet de profiter de son temps de parcours pour se reposer et ne pas se stresser dans les embouteillages.

Enfin, il semble logique qu’à deux à l’avant on soit plus vigilant en cas d’événement dangereux et imprévu, comme par exemple une personne qui traverse soudainement ou une voiture qui freine brusquement. Nous avons tous fait l’expérience d’être alerté par son passager, et donc d’avoir gagné quelques précieuses millisecondes de temps de réaction, dans ce type de situations.

Bref, encore une excellente raison de covoiturer sur nos trajets quotidiens !

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter