Bien-être et mobilité urbaine : Demandons des villes intelligentes !

En 2050, notre planète comptera environ 10 milliards d’êtres humains, dont 75 % à 85 % d’entre eux vivront dans les villes. Comment vivre heureux en si grand nombre ?

C’est là qu’intervient la Smart City !

La Smart City : fondée sur trois piliers essentiels !

La Smart City ou Ville Intelligente c’est une ville qui repense son fonctionnement en mettant au centre de ces réflexions le citoyen et les nouvelles technologies. Elle est guidée par trois axes principaux : le social, l’environnement et l’économie.

Plusieurs critères rentrent en ligne de compte, qui vont de la création de bâtiments intelligents à la gestion des déchets. Face aux échéances environnementales et sociétales, les projets se multiplient pour apporter des réponses. Par exemple, Barcelone a créé un laboratoire d’expérimentations : l’Urban Lab. Les entreprises ont la possibilité de tester un projet sur le terrain avec l’appui des services de la ville. Une façon de valoriser les nouvelles idées et de les tester de façon concrète.

La France n’est pas en reste !

Pour n’en citer qu’une, Lyon se présente comme la première ville intelligente en France, en favorisant la participation des citoyens (le pilote Mes Infos, facilitant la gestion des données des citoyens et l’interaction entre eux), le développement des entreprises (TUBA l’incubateur d’entreprises innovantes) et l’amélioration de la qualité de l’air (le plan Oxygène).

La mobilité au cœur des villes intelligentes

La perspective d’être environ 10 milliards d’êtres humains concentrés dans les villes n’aide pas à envisager des villes agréables à vivre. Le réseau routier et celui du transport en commun deviendront surchargés. La qualité du réseau devient importante, car elle a un impacte direct sur la qualité de l’air. D’après une étude de Grand View Research, d’ici 2020, ce sont les solutions liées au transport qui seront les plus demandées et les plus viables, sous forme d’applications ou d’entreprises.

Et ces solutions émergent !

Prenons l’exemple de Singapour. Avec une population qui compte 85% de smartphone users, le gouvernement a lancé le plan Smart Nation, utilisant le big data et le réseau. Plusieurs mesures ont suivi : une partie des transports en commun sont gratuits sur certaines plages horaires, des voitures électriques et d’autres autonomes sont mises à dispositions.

Autre exemple : la Région Île de France. En 2017, le quartier d’affaires La Défense avait mis à disposition des navettes autonomes de Navya, constructeur de voitures autonomes et électriques. Une opération utile pour savoir si nous utiliserons bientôt ce type de transport 100% autonome et propre dans des zones urbaines.

Vers l’intermodalité et au-delà !

L’intermodalité c’est utiliser différents types de transports lors d’un même trajet.

Pour vous rendre au travail, vous prenez un vélo en libre-service pour retrouver votre collègue pour un trajet Karos jusqu’à votre entreprise ?  Votre trajet est intermodal ! en évitant le trajet solo en voiture, vous réduisez votre impact sur l’environnement de façon immédiate.

Bien sûr,  l’intermodalité ne doit pas compliquer les trajets, mais au contraire, faire gagner du temps et de l’argent.  Le trajet intermodal Karos est déjà plébiscité par des milliers d’utilisateurs, espérons que les villes et les régions continuent d’investir dans solutions pertinentes pour les citoyens.

La ville de demain se construit aujourd’hui

L’idée de la Smart City représente bien le besoin de repenser la ville sous différents angles. Derrière cette idée, il y a la volonté de réduire les inégalités, renforcer les liens entre les citoyens, rendre la ville plus propre et plus agréable à vivre. La ville intelligente réunit dès aujourd’hui les solutions de demain.

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter