Alors que 82% des collaborateurs en entreprise sont en open space ou en bureaux partagés, le Baromètre Paris Workplace Ifop-SFL 2019 sur les relations au travail révèle que 6 collaborateurs sur 10 disent qu’il leur arrive de se sentir isolé au sein de leur entreprise. Décryptage de ce phénomène et pistes d’amélioration.

 

Télécharger les résultats complets

 

Isolement : sources et répercussions

Malgré la multiplication des interactions et des moyens de communication (chat, visioconférence, emails, téléphone, etc.), le sentiment d’isolement se répand dans les entreprises françaises. Les outils de communication virtuels ont deux effets pervers, a priori inattendus. D’abord, ils engendrent une sur-sollicitation des collaborateurs, constamment interrompus dans leurs tâches. Ensuite, les relations se dématérialisent et donc se déshumanisent, facteur aggravant de l’isolement en entreprise.

D’après l’étude Paris Workplace 2019, 52% des collaborateurs se sentant isolés écoutent très souvent de la musique, contre 32% pour ceux se sentant rarement voire jamais isolés. Il s’agit alors d’un cercle vicieux, représentatif des mécanismes de l’isolement. En effet, lorsqu’un collaborateur ne se sent pas intégré, voire isolé du reste de l’équipe, il a tendance à se réfugier dans sa bulle, se coupant encore plus des autres.

Une autre conséquence de l’isolement au travail : une insécurité ressentie par le collaborateur concerné.  En effet, il craint 20 fois plus d’être licencié. 40% de ceux qui se sentent isolés déclarent avoir peur du licenciement, contre 2% de ceux qui se sentent rarement ou jamais isolés.

Les collaborateurs isolés se projettent beaucoup moins dans leur entreprise : 70% d’entre eux déclarent vouloir rester dans l’entreprise moins de 5 ans.

Enfin, leurs performances sont moins brillantes. En auto-évaluation, ils estiment à 6,9/10 leur efficacité au travail. Alors que les personnes qui se sentent intégrées s’évaluent à 8,4/10. 

Ainsi, l’isolement a probablement un impact sur la performance de l’entreprise, et à coup sûr, il a des conséquences sur la confiance en eux et la motivation des collaborateurs concernés. Une mauvaise perception de leur travail n’est pas à négliger. A l’inverse, un collaborateur intégré et valorisé au sein de son équipe va se sentir reconnu pour son travail. Sa confiance en lui sera alimentée, renforçant encore sa performance au quotidien. 

Le télétravail : loin des yeux, loin du cœur

La pratique du télétravail se démocratise : l’accès à des outils de travail plus souples fait tomber les murs des bureaux traditionnels.

Les entreprises qui valorisent ce mode de travail à distance considèrent qu’il permet aux collaborateurs de mieux se concentrer et de ne pas perdre de temps sur leurs trajets domicile-travail. En d’autres termes, le télétravail permettrait de meilleures performances et une amélioration du bien-être des collaborateurs.

Pourtant, l’étude Paris Workplace 2019 révèle que le télétravail multiplie par 2 le sentiment d’isolement : 36% des télétravailleurs se sentent souvent seuls. Seulement 19% ressentent la même chose parmi les collaborateurs qui ne télétravaillent jamais.

Et cela a des répercussions mesurables sur le bien-être des collaborateurs

Les télétravailleurs sont :

  • 1,5 fois plus nombreux à se dire stressés
  • 2 fois plus nombreux à estimer s’ennuyer
  • 3 fois plus nombreux à craindre un licenciement 

Le bureau physique : véritable agora de votre entreprise

L’étude Paris Workplace met en lumière le besoin constant de maintenir des interactions physiques au sein de l’entreprise. 77% des collaborateurs interrogés préfèrent les échanges en face-à-face

Les relations en face-à-face jouent un rôle clef : les collaborateurs qui ont moins de 3 interactions physiques par jour ressentent à 36% le sentiment d’isolement. A contrario, seulement 21% se sentent isolés lorsqu’ils ont jusqu’à 10 relations physiques  par jour avec leurs collègues.

Quoi de mieux que les bureaux pour rassembler tout le monde ? Et pour cause ! Une des raisons principales de se rendre au travail est la vie sociale. Le bureau est cet endroit, ce lieu qui rassemble et où les interactions peuvent se créer et où les relations se nouent. C’est au bureau que les collaborateurs se sentent reconnus pour leurs qualités professionnelles, mais aussi approuvés socialement pour leurs qualités humaines.

Le bureau reste donc le lieu privilégié pour diminuer l’isolement de vos collaborateurs et favoriser les interactions positives. C’est pourquoi les bureaux sont devenus un critère important dans le choix de travailler dans une entreprise. 43% des interrogés Paris Workplace 2019 confirmaient cette tendance (contre 30% en 2017). Le bureau n’est plus accessoire, mais central.

Interactions positives : facteur décisif de bien-être et de performance

Face à l’isolement, les interactions humaines semblent être la bonne solution. Il n’en reste pas moins que la quantité ne résout pas la question. Il sera judicieux de ne pas faire d’amalgame entre interactions et sur-sollicitation. 

La qualité des relations professionnelles a un impact sur le bien-être au travail. Les personnes qui considèrent leur relation de bonne qualité notent mieux leur bien-être :

De fait, les bonnes relations impactent positivement les performances au travail. Les collaborateurs ayant des relations professionnelles positives notent leur performance au travail à plus de 8/10. A l’inverse, les collaborateurs ayant de mauvaises relations, se notent en dessous de 6/10.

Cette étude montre à quel point les relations humaines sont centrales dans le monde du travail.

Pour lutter contre l’isolement, nous avons une idée à vous proposer… 

Chez Karos, nous travaillons pour faire aimer leurs trajets domicile-travail à vos collaborateurs. Selon nous, ces trajets offrent un créneau idéal pour faire interagir vos collaborateurs au quotidien ! Notre application rend leurs trajets agréables et conviviaux, tout en leur faisant vivre une expérience positive liée à l’entreprise. Nos clients l’affirment, le covoiturage Karos favorise les relations entre les collaborateurs et renforce le lien social.

 

Nous contacter

par Philippine Couvidat.