Test des applications de covoiturage, Anne préfère Karos !

 

Alors, quel a été votre déclic pour court-voiturer ?

 

J’ai changé de travail. Je fais maintenant le trajet Saint-Germain en Laye – Trappes tous les jours. Le matin je dois arriver  au bureau à 9h et c’est très compliqué. Le trajet en transport en commun est très très long. Ayant l’habitude du covoiturage longue distance, j’ai fait des recherches pour voir si c’était possible de covoiturer sur mon trajet quotidien. Je suis alors tombée sur Karos.

 

Bien vu Anne ! Et pourquoi Karos alors ?

 

C’est vrai que j’ai trouvé plusieurs applications. Je les ai toutes téléchargées pour comparer.

Mais Karos est la seule application où les gens répondent et interagissent.

 

Pourquoi vous court-voiturez avec Karos ?

 

Le temps, le temps et le temps ! C’est vrai que personnellement, j’étais une adepte des transports en commun. Mais compte tenu de mon trajet, je gagne 1 heure par trajet avec Karos. Ça représente 2h de temps libre en plus par jour, c’est énorme.

 

Et en termes de flexibilité, ça se passe comment ?

 

Pour l’instant, je court-voiture tous les jours avec Chris. On essaie de trouver un compromis qui nous arrange tous les deux.

Il travaille à 10 minutes de mon bureau, donc on se retrouve à mi-chemin et il me dépose près des transports en commun.

Ça lui permet de rester sur l’autoroute et ça me correspond parfaitement puisque c’est juste à 3 stations de chez moi. Dans tous les cas, je gagne beaucoup de temps ! Et donc finalement, j’alterne court-voiturage et transports en commun.

 

Donc autrement dit, vous faites de l’intermodal

 

Oui, exactement ! D’ailleurs, c’est vraiment top !
C’est l’appli qui fait tout pour moi.
Elle me propose l’itinéraire porte à porte qui intègre le court-voiturage et le RER. Je n’ai plus qu’à suivre l’itinéraire. C’est très pratique.
Votre dernier mot sur Karos ?

 

La gratuité des trajets avec l’abonnement Navigo est un vrai plus. Tous mes transports sont intégrés dans mon pass est c’est génial.

 

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter